Skip to main content
Publications

Friesen et l’Ordre de Malte

cinq siècles de coexistence
Auteur(s): Maurice Gross et Daniel Rouschmeyer
Prix: 14€ + 6€ de frais de port

Dans la collection « Découvrir le Sundgau », Maurice Gross et Daniel Rouschmeyer lèvent un voile sur le passé de la « Commanderie » de Friesen, seul établissement de ce type dans le Sundgau.

Elle se trouvait au lieu-dit « Freihof » sur les prés bordant la rive droite de la Largue, coincé entre la rivière et l’ancienne voie ferrée aujourd’hui piste cyclable.

Ce fut très certainement l’un de ces nombreux chevaliers-paysans, un noble local dont les descendants porteront au XIIIe siècle le nom « de Friesen » qui fit construire cette maison forte au bord de la Largue. Elle fut vendu en 1302 pour 19 marcs de pur argent par le chevalier Peter de Friesen au Commandeur et aux frères de la maison de l’Ordre de Saint-Jean à Mulhouse.

Dès lors, dans les documents fort nombreux qui nous sont parvenus, le domaine changera souvent de dénomination. Les nouveaux propriétaires, les frères de l’Ordre de St-Jean de la commanderie de Mulhouse puis de Soultz en assurèrent la gestion par-delà les vicissitudes de l’histoire, notamment la Guerre de Trente Ans, jusqu’à la fin du XVIIIIe siècle qui vit disparaître le Freihof dans la tourmente de la Révolution. Entre-temps l’Ordre hospitalier, devenu Ordre équestre, prit en 1530 le nom d’Ordre de Malte. Quant à la maison de Friesen, elle était en fait un membre, de la commanderie de Mulhouse puis de celle de Soultz.

C’est l’histoire de cette cour franche et celle de son propriétaire pendant cinq siècles, l’Ordre de l’Hôpital de Saint-Jean de Jérusalem que Maurice Gross et Daniel Rouschmeyer ont reconstitué.

Caractéristiques de l'ouvrage

124 pages, format A4, dos carré collé, nombreuses illustrations en couleur et noir et blanc. Parution : Octobre 2005